Un triumvirat à la tête de la N1 de l’Estu

Après la brusque interruption de la compétition provoquée par la crise sanitaire, le conseil d’administration de l’Estu a voulu redéfinir de nouveaux objectifs pour la prochaine saison.

Pour la Nationale 1, le but a été clairement fixé de stabiliser l’équipe dans la première partie de tableau en intégrant davantage les éléments issus de son école de jeunes, encadrés par des joueurs plus expérimentés. Le comité est persuadé qu’il en a le potentiel; de nombreux jeunes de talent frappent, en effet, à la porte de l’équipe première dans un futur proche.

Suite au départ de l’entraîneur, Luc Vercauteren, Gaëtan Ndongmo, responsable sportif pour les seniors, s’est mis en quête d’un successeur. Et c’est un triumvirat qu’il a proposé au C.A. qui l’a avalisé.

Trois personnes seront à la tête de la N1 dont deux qui sont bien connues des supporters tournaisiens. Il s’agit de Maxime Dassonville et de son frère Valentin, qui ont jadis défendu les couleurs du club, et de Romain Poix.

Maxime (Max pour les ardents supporters qui l’ont vu évoluer sur le parquet tournaisien) et Romain, citoyens français, ont tous deux choisi d’inscrire leurs enfants en section mini-hand de l’Estu. C’est dire, qu’avant d’être appelés pour une mission d’entraîneur, ils avaient déjà foi dans les valeurs de l’Estudiantes.

Les trois entraîneurs auront des tâches spécifiques. Maxime (T2) endossera un rôle de manager et travaillera plus particulièrement la préparation mentale. Valentin (T3) aura en charge la préparation physique. Quant à Romain (T1), il se préoccupera du technique et de la tactique. C’est lui qui devrait principalement prendre place sur le banc pour coacher lors des matches.

Ce projet ne vaut pas que pour la N1. La charge du trio qui dirigera l’élite sera également d’avoir une approche encore plus transversale que par le passé. On veillera dans cette optique à intégrer dans les différentes pratiques les joueurs de LFH et de moins de 18 ans. Des choses restent à préciser, mais l’on évoque notamment la possibilité d’un entrainement hebdomadaire commun entre des joueurs des trois formations. Il viendra en sus des trois séances habituelles.

En ce qui concerne la LFH, l’intention affichée est d’accéder dans un avenir le plus proche possible à la Nationale 2 afin d’offrir un meilleur tremplin aux jeunes vers l’étage supérieur. C’est Pascal Houssière, déjà coordinateur sportif chez les jeunes, qui reprendra l’équipe. Il sera épaulé par Jérémy Deltombe qui connaît bien le groupe et la division.

Chez les moins de 18 ans, où Alain Despres, pour raisons professionnelles, ne pourra plus officier, c’est Jérémy Deltombe qui tiendra la barre.

L’on est ici parti pour travailler sur la durée en impliquant au maximum les forces vives du cru.

 

 

 

 

 

 

 

 

(Maxime à gauche, Valentin à droite)